Dominique Jalu
Accueil > Quai des Marais > Concert de free jazz avec Vocuhila Trio

Concert de free jazz avec Vocuhila Trio

Le vendredi 16 octobre 2015

vendredi 9 octobre 2015

J’ai invité Vocuhila Trio, avec mes amis de Capsul Collectif, pour un concert le vendredi 16 octobre 2015 à 20 h 30. Je les avais connu à Malakoff avant d’arriver à Amboise. Maxime Bobo (saxophone alto & composition), Jean-Jacques Goichon (contrebasse) et Etienne Ziemniak (batterie) présenteront un album qu’ils vont sortir dans une sorte de "try-out" en public.

J’aime leur musique avec ses côtés répétitifs et surtout, surtout, toujours, la grande authenticité de leur jeux. Il y a une sincérité, une vérité qui désempare et qui, pour ma part, en peinture, agit comme un moteur d’inspiration. Le rapport entre peinture et musique s’établit comme une familiarité. Chaque improvisation qui nécessite un abandon des « règlements » est une façon de revisiter les formes de l’art, c’est-à-dire de ce qui est donner à voir et à entendre pour partager le sensible, trouver d’autres formes pour partager le sensible. Dans cette époque, nous recherchons de nouveaux repères et nous nous demandons qu’est-ce que la musique donne à voir, ce qui résonne comme : qu’est-ce qu’on entend par peinture ?


Photo Franpi Barriaux

« Créé par Maxime Bobo et Etienne Ziemniak en 2010 lors d’une tournée à Berlin en duo saxophones-clavier/batterie, Vocuhila joue une musique basée sur la répétition de motifs mélodiques et rythmiques et leur utilisation comme point de départ et d’ancrage de l’improvisation.
A partir du duo initial influencé à la fois par le free jazz et les musiques de second line de la Nouvelle-Orléans, Vocuhila s’est développé sous différentes formules :
– Vocuhila Trio, le trio acoustique sax alto/contrebasse/batterie qui joue un free jazz contemporain inspiré notamment par la musique d’Ornette Coleman, Jemeel Moondoc, Charles Gayle, Jimmy Lyons, Joe et Mat Maneri.
– Electric Vocuhila, la version électrique avec saxophones, clavier, guitare, basse et batterie qui se concentre sur des rythmiques et des sonorités influencées par les musiques de marching band de la Nouvelle Orléans, le free funk du Prime Time d’Ornette Coleman ou de James Chance & the Contortions et diverses musiques urbaines africaines comme le high-life, la Jùjú music ou l’éthio-jazz.
– le Electric Vocuhila Guitar Band, extension d’Electric Vocuhila à deux guitares, qui a vu le jour en octobre 2014 au Petit Faucheux après une résidence de création et avec le soutien de la Région Centre.
Que ce soit en duo, en trio (parfois avec des invités) ou en électrique, Vocuhila se produit régulièrement depuis 2010 en France ( Le Carré Bleu (Poitiers), Jazz à Luz, Petit Faucheux (Tours), Le Périscope (Lyon), Le Chat Vert (Rouen), L’Impro (Toulouse), Sunset (Paris) etc…) et en Allemagne ( Berlin, Hannovre, Leipzig, Hambourg ).
Après un premier EP en duo sorti en 2011 et plusieurs morceaux publiés sur Audition Records (Berlin), Vocuhila a sorti au printemps 2013 son premier album en trio sur le Petit Label (Caen) et son premier album en électrique.
Vocuhila Trio et Electric Vocuhila font partie du Capsul Collectif. »
Voir l’article « à propos » de Vocuhila
 

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0